Touba : Les pharmaciens de la rue veulent guérir le premier ministre

Posté par elyzos le 30 juillet 2009

Lepeuple-sn.com (Touba)-Les promoteurs des pharmacies irrégulières à Touba résistent à la thérapie du premier ministre du Sénégal. Réunis hier en assemblée générale dans la cité religieuse, ils ont apporté une réplique ferme à Soulyemane Ndéné Ndiaye. Selon les « pharmaciens » affiliés à la maison de l’approvisionnement des médicaments « keur Serigne -bi», aucune initiative ne peut fermer leurs officines, encore moins arrêter leur vente de comprimés à Touba. « Ce commerce date de 1947, et l’administration coloniale était même impuissante à ces pratiques » reconnaît l’un d’entre eux. Les « pharmaciens de l’informel » soutiennent que leurs officines sont loin d’être dangereux. Pour eux leurs médicaments sont de qualité et peuvent guérir tout le monde. Par ailleurs il demander au chef du gouvernement de s’occuper des autres localités. Le jeudi 23 juillet 2009, le premier ministre lors de sa dernière déclaration de politique générale a précisé que toutes les officines irrégulières seront fermées. L’ordre des pharmaciens a toujours combattu la prolifération des « boutiques de médicaments ». Ibrahima Benjamin DIAGNE

Laisser un commentaire

 

asterix90 |
KiloCharlieRomeo |
L'argent-Amour-Croyance |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Marie-Paule et Jacques
| une vente ou un échange?
| La Bonne Occaz